Faites le plein d’antioxydants naturels !

pomegranateQu’appelle-t-on “antioxydants” ?
Un antioxydant
protège de l’oxydation (réaction avec l’oxygène) les substances essentielles au métabolisme cellulaire.
contribue au bon état des tissus.

Cette oxydation à pour effet de former des composés instables appelés radicaux-libres. Leur fabrication est augmentée par la pollution, le tabac, le soleil à haute dose etc.

C’est pour cela que les antioxydants sont reconnus pour leur participation à la prévention du vieillissement cutané, mais également de certaines pathologies comme les maladies cardiovasculaires, les maladies inflammatoires, les maladies neurodégénératives ou même certains cancers.

Qui sont-ils ? Où les trouve-t-on ?
Les antioxydants les plus connus, possèdent des noms très scientifiques mais la plupart vous sembleront familiers car vous en avez probablement entendu parler :

  • le bêta-carotène (provitamine A)
    Cette provitamine est essentiellement présente dans les carottes, épinards cuits, abricots frais et secs, brocolis cuits, melon, laitue crue, tomate crue…
  • l’acide ascorbique (vitamine C)
    On retrouve la vitamine C en grande quantité dans le cassis, poivron, kiwi, , papaye, Chou-fleur cuit, fraise, fenouil cru, orange, groseilles…
  • le tocophérol (vitamine E)
    Les principales sources de vitamine E sont les huiles végétales (tournesol, pépins de raisin, arachide, colza, soja, olive, noix), amandes, noisettes, margarine, fenouil cru, mûres, avocats…
  • le sélénium
    On retrouve cet oligo-élément dans les produits de la mer, les céréales…
  • le zinc
    Cet oligo-élément est essentiellement présent dans les viandes, foies, poissons et fruits de mer, oeufs, céréales complètes, légumes verts…
  • les polyphénols (anciennement tanins végétaux) qui comprennent notamment les flavonoïdes, les isoflavonoïdes et les anthocyanes…
    Uniquement présents dans les aliments d’origine végétale, les polyphénols se retrouvent essentiellement dans le thé (flavonoïdes), le café (acides phénoliques) et les fruits (flavonoïdes et polyphénols totaux).
    La concentration en polyphénols des légumes est généralement plus faible que dans les fruits et 25 à 75% des polyphénols sont perdus lors de la cuisson.
  • le lycopène
    Ce pigment liposoluble rouge que l’on trouve principalement dans la tomate cuite est également présent dans d’autres fruits rouges comme la pastèque, le poivron rouge, la goyave, la papaye ou le pamplemousse par exemple…  A noter : contrairement à d’autres antioxydants particulièrement fragiles, la cuisson augmente la quantité de lycopène biodisponible de la tomate.

Vous l’aurez compris, pour profiter au maximum des bienfaits des antioxydants, il est nécessaire d’avoir une alimentation équilibrée et variée, particulièrement riche en fruits et légumes.

 

Share