Réveillon de Noël J-7, se faire plaisir en toute légereté

Noël approchant à grands pas (enfin si bien sûr nous avons survécu à la fin du Monde !), il est encore temps de vous donner quelques astuces avant les dernières courses pour limiter la facture calorique le jour J sans faire trop de concessions sur le plaisir !

Tout en restant dans le respect des traditions, il suffit d’opter pour quelques alternatives pour limiter les dégâts, et ainsi mieux digérer et moins culpabiliser !

Voici quelques remplacements que vous pouvez faire :

 

En apéritif,

proposez des verrines fraîches plutôt que des petits feuilletés et des pains surprise. Quelques suggestions :

  • carottes au cumin- lentilles – tartare de saumon
  • avocat – crevettes – pamplemousse
  • concassé de tomate – guacamole – chair de crabe
  • mâche – tomates cerises – jambon cru – copeaux de parmesan…

ou pourquoi pas aussi des verrines de veloutés de légumes maison: potiron, châtaigne…ou les petites recettes de notre livre cuisiner minceur pas à pas…

 

En entrée,
Préférez le saumon fumé au foie gras. Certes les deux sont gras et ont des acides gras intéressants sur le plan mais le foie gras culmine à 448 kcal aux 100g (comme des biscuits par exemple !) tandis que le saumon n’en apporte « que » 184.2 pour 100 g.

Tous 2 sont source d’acides gras polyinsaturés : 4.5 g  pour le foie gras et 3.3 % pour le saumon fumé (toujours aux 100 g ) mais la différence est nette au niveau du cholestérol : 380 mg pour 100g de foie gras (on ne devrait pas en consommer plus de 300 mg par jour) contre 50 mg pour le saumon. Attention dans tous les cas aux « supports » tels que blinis, pain d’épices, pain de mie…Préférez un très bon pain artisanal !

 

En plat de résistance,
Plutôt que d’acheter un chapon, prenez une dinde, moins grasse (2.9% au lieu de 12% soit 4 fois moins !) et donc proportionnellement plus riche en protéines (29.4% versus 26.4%). Ou bien une pintade, qui se situe entre les 2 au niveau lipides (6.4%).

Pour la farce, ce qui n’est pas non plus en soi une obligation, optez pour une farce riche en légumes ou pourquoi pas en fruits frais (pomme, airelles…) plutôt qu’à base de chair à saucisse très grasse.

Quant à l’accompagnement, remplacer les traditionnels marrons (210 kcal/100 g) par des champignons, en mélangeant par exemple plusieurs d’entre eux : cèpes, morilles, girolles… (Poêlée de champignons à la forestière surgelée : 38 kcal/100 g).

Troquez également les pommes noisettes, dauphine, duchesse…(de 165 à 280 kcal/100 g et de 6.3 à 17.1 % de lipides) par des pommes de terre grenaille ou des pommes boulangères, c’est-à-dire de petites pommes de terre nouvelles cuites au four avec peu de matières grasses. On en trouve même en surgelées (poêlée de pommes de terre grenaille surgelée 141 kcal/100 g et 5.1 % de lipides).

 

Pour la fameuse bûche,
si vous la faites maison, partez sur une base de biscuit de Savoie plutôt que sur un socle en génoise. La différence entre les deux est qu’il n’y a pas de beurre dans la recette du biscuit de Savoie et qu’il est de plus beaucoup plus simple et rapide à réaliser que la génoise qui elle nécessite une préparation au bain-marie !

Vous économisez ainsi du temps et des calories !

Pour la garnir, oubliez la crème au beurre très grasse et peu digeste, remplacez la par une crème pâtissière à aromatiser de la même façon (vanille, café, chocolat, Cointreau…) ou à mélanger avec des morceaux de fruits frais (des petits fruits rouges par exemple).

Ou encore pourquoi la fourrer avec une mousse au chocolat légère (sans jaune d’œuf et sans beurre, ce qui permet en plus de la conserver plus longtemps !), dont on vous dévoilait la recette à Pâques.

Et si vous ne la faites pas vous-même, achetez en une glacée plutôt qu’une pâtissière!

 

Et pour finir en beauté,

plutôt que d’offrir à vos convives des marrons glacés, chocolats et autres pralinés, confectionnez leur des pâtes de fruits maison.

En voici la recette :

Pelez, découpez  puis mixez des fruits frais (ou surgelés préalablement décongelés).

Chauffez en une petite partie avec de l’agar-agar (pour la quantité se référer à l’emballage) puis mélangez au reste des fruits.

Faites couler dans des bacs à glaçons et laissez prendre.

Elles sont très légères car elles ne contiennent que le sucre des fruits !

N’hésitez pas à en faire avec plusieurs fruits de différentes couleurs : mangue, framboise, poire, myrtille…

Très bonne fêtes de fin d’année de toute l’équipe !

Share