Surpoids et démence…

« Surpoids » et « Obésité » riment souvent avec  diabète, cholestérol, maladies cardiaques… et j’en passe. Mais aujourd’hui, les chercheurs cherchent…et à force de chercher, ils trouvent : un autre lien vient d’être mis en évidence : « obésité et démence ».

Obésité et risque de démence

Selon une étude suédoise, les personnes en surpoids ont respectivement 71% et 91% plus de «  » »chance » » » de développer une démence au cours du troisième âge et 91% d’être diagnostiqué de la malade d’Alzheimer que des personnes sans surpoids de même âge. Le taux monte à x4 pour les personnes obèses.

Quelle signification y a t-il derrière le mot « démence »: réduction acquise des capacités cognitives suffisamment importante pour retentir sur la vie de la personne et entraîner une perte d’autonomie…en même temps « suffisamment importante », c’est une définition large…et ça rassure un peu.

L’étude ne nous renseigne pas ni sur le caractère irréversible ou non du lien entre obésité et démence, ni sur les causes éventuellement génétiques.

C’est une histoire à nous rendre dingues. Mais ne tirons pas trop vite de conclusions. Il est important que cette étude soit approfondie et que ces résultats soient recoupés par d’autres études.
En effet, on peut assez facilement corréler surpoids et obésité avec n’importe quoi…taux de suicide, alcool, accidents de la route…bref, dès qu’on est pas dans les standards, les risques augmentent…rien de très nouveau en fait. On peut tout de même légitimement s’interroger sur l’intérêt de ce type d’études si ce n’est de créer des peurs car une fois qu’on a créé un lien de causalité, qu’est ce que ça change ?

Share